Navigation – Plan du site
Bloc-notes

Cloud Computing, le système d’information sans limite

Henri Gautier
p. 143-144
Référence(s) :

François Rivard, Lavoisier, 2012, 276 p.

Texte intégral

1L’auteur, dirigeant d’une société de conseils spécialisée, présente les concepts informationnels associés à une réalité économique fondée sur des services numériques en passe de devenir incontournables. Au cœur de ces services numériques, réside une série d’innovations architecturales majeures, associant entrepôts de données et applications orientées vers les services dont le Cloud est à la fois le symbole et la synthèse.

2Après avoir introduit les principaux concepts de cette architecture fonctionnelle directement hérités du développement des architectures orientées services (SOA ou Service Oriented Architecture), l’ouvrage effectue une revue des offres de service des différents prestataires en matière de Cloud et tente d’analyser les différentes stratégies de marché qu’elles préfigurent.

3On y retrouve bien entendu des fournisseurs de services comme Amazon ou Google, mais également des constructeurs comme Apple, IBM ou Hewlett-Packard, tentant au moyen d’écosystèmes numériques de capter la demande de services. À bien des égards, les mérites de ces « écosystèmes » semblent résider davantage en leurs capacités à verrouiller des marchés naissants qu’en leur durabilité ou leurs avancées technologiques.

4Selon l’ouvrage, il semble que ces positionnements stratégiques s’effectuent pour le moment sur le front de l’open source, afin de construire une offre la plus globale possible. Cependant, ces technologies open source apparaissent souvent exploitées en parallèle par leur promoteurs dans des structures qui les utilisent comme des chevaux de Troie commerciaux.

5Les développements sur le marché du Cloud en France et en Europe sont, faute d’informations quantitatives suffisantes dans cet ouvrage, essentiellement consacrés aux institutions de standardisation susceptibles de garantir l’interopérabilité des différents acteurs. Compte-tenu de la floraison de ces organismes outre-Atlantique et d’absence de champion européen en la matière (même si la France et l’Allemagne font figure de pionniers), la confrontation des différentes propositions de normes promet d’être rude.

6De ce point de vue, il serait souhaitable que la stratégie européenne pour le Cloud Computing présentée début 2011 par Nelly Kroes, vice-présidente de la Commission européenne en charge de l’Agenda numérique pour 2020, débouche sur des actions concrètes dont l’ampleur soit susceptible de rendre crédible l’engagement européen.

7En effet, l’impact espéré en termes de création d’emplois (4 millions selon certaines estimations) ne serait pas superflu pour contrer les tendances récessionnistes. La présidence irlandaise constitue pour les six prochains mois un facteur susceptible de faire bouger quelques lignes en faveur, il faut le craindre de l’orientation très libérale prônée par la Commission Barroso.

8L’harmonisation européenne des normes et des corpus juridiques pour le Cloud concernant la protection des données individuelles devrait être le principal sujet de préoccupation de Peter Hustinx, le responsable européen de la protection des données, pour les deux dernières années du mandat de cette Commission.

9Ce panorama des services relevant du Cloud Computing et des opérateurs économiques, qu’il s’agisse de constructeurs informatiques, d’éditeurs de logiciels, de fournisseurs d’accès numérique ou d’intégrateurs de services, constitue une référence utile en l’état de la bibliographie francophone sur le sujet, bien que les aspects juridiques et réglementaires soient insuffisamment documentés.

10Souhaitons que d’autres ouvrages viennent le compléter par l’analyse quantitative d’une économie des services fondée sur un complexe d’innovations plus commerciales et organisationnelles que technologiques (à l’instar de la machine de guerre lancée par Amazon), et qui, dans leur entreprise de colonisation des marchés de biens physiques, se jouent désormais des différentes frontières qu’elle soient géopolitiques ou plus prosaïquement marchandes.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Henri Gautier, « Cloud Computing, le système d’information sans limite », Terminal, 112 | 2013, 143-144.

Référence électronique

Henri Gautier, « Cloud Computing, le système d’information sans limite », Terminal [En ligne], 112 | 2013, mis en ligne le 15 novembre 2014, consulté le 23 septembre 2017. URL : http://terminal.revues.org/598

Haut de page

Auteur

Henri Gautier

Comité de rédaction de Terminal

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Télécom École de Management
  • Logo CREIS terminal
  • Revues.org