Navigation – Plan du site
Bloc-notes

L’affaire Snowden - Comment les États-Unis espionnent le monde

Antoine Lefébure, La Découverte, 2014, 275 p.
Jacques Vétois
p. 86-87
Référence(s) :

L’affaire Snowden - Comment les États-Unis espionnent le monde, Antoine Lefébure, La Découverte, 2014, 275 p.

Texte intégral

1Voilà un livre qui complète parfaitement ce que la presse nous distille un peu plus chaque jour sur ce qu’on appelle « l’affaire Snowden ». Beaucoup croient que la surveillance d’Internet et des télécommunications mondiales est le développement d’une politique sécuritaire en réponse aux attentats du 11 septembre 2001. Mais en fait, ce qui a interpellé

2Edward Snowden, et ceux qui ont relayé ses informations dans la presse, c’est l’emballement du système de surveillance institué par la NSA. Celle-ci est née après la seconde guerre mondiale, en pleine guerre froide, pour surveiller les communications du bloc soviétique. Puis progressivement, même les autres pays du camp occidental ont été mis sur écoute, et bien que ses statuts le lui interdisent, les communications intérieures des États-Unis ont été incluses dans le périmètre d’action de la NSA et des différents organismes qu’elle contrôle. En cela, la NSA est aidée par son allié anglais, le GCHQ qui, après avoir participé au réseau de surveillance Échelon, s’est spécialisé dans la surveillance des câbles sous-marins par lesquels transitent les flux de données Internet et une partie des communications téléphoniques mondiales. En France, la DGSE a mis en place depuis fort longtemps son propre système d’espionnage et qui échange des informations avec les services anglais et américains.

3Antoine Lefébure qui a été à l’initiative d’une revue critique des médias Interférences et a participé au mouvement des radios libres dans les années 1980 replace les révélations d’Edward Snowden dans la perspective d’un demi siècle de contrôle des États (et en particulier du plus puissant d’entre eux) sur les communications mondiales : « La mise à jour par Snowden du rôle de la NSA ne m’a pas surpris sauf... par son ampleur inégalée. »

4Avec quelques découvertes de taille comme la participation des multinationales américaines de l’industrie informatique et d’Internet (Apple, Microsoft...) à la surveillance généralisée des réseaux. Il semble qu’elles aussi sous-estimaient grandement l’action de la NSA et de ses agences. Ces révélations peuvent entraîner une perte de confiance de la part de leurs clients d’où leurs réactions outragées. Les gouvernements européens et leur exécutif ont aussi appris à leurs dépens qu’ils étaient espionnés au plus haut niveau. Internet et les principes qui l’ont fondé, ont été « sabotés » par la NSA et la réparation du réseau des réseaux sera une œuvre de longue haleine.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jacques Vétois, « L’affaire Snowden - Comment les États-Unis espionnent le monde », Terminal, 115 | 2014, 86-87.

Référence électronique

Jacques Vétois, « L’affaire Snowden - Comment les États-Unis espionnent le monde », Terminal [En ligne], 115 | 2014, mis en ligne le 28 mai 2015, consulté le 29 mai 2017. URL : http://terminal.revues.org/331

Haut de page

Auteur

Jacques Vétois

Comité de rédaction de Terminal

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Télécom École de Management
  • Logo CREIS terminal
  • Revues.org