Navigation – Plan du site
Bloc-notes

Cultural Studies et économie politique de la communication.

Sous la direction de Eric Maigret et Franck Rebillard (2015), Réseaux 33(192), 294 p., 25 €.
Henri Gautier
Référence(s) :

Cultural Studies et économie politique de la communication. Réseaux 33(192), sous la direction de Eric Maigret et Franck Rebillard, 294 p.

Texte intégral

1Ce numéro de la revue Réseaux a pour ambition d'initier des approches croisées entre les cultural studies et l'économie politique de la communication, les éditeurs partant du constat de l'absence d'approches croisées dans l'espace francophone alors qu'elles foisonnent dans la littérature anglophone.

2 Si la tradition anglo-saxonne des cultural studies s'est diffusée à l'échelle planétaire au cours du dernier lustre, son introduction en France est relativement tardive et plutôt consacrée à la sociologie critique des médias à partir de la traduction de textes de référence ou de manuels et une appropriation locale d'approches différentielles fondées sur des distinctions de genre, d'âge ou d'origine ethnique, comme en témoigne le congrès mondial Crossroads in Cultural Studies tenu à Paris en juillet 2012. À l'inverse, l'ancrage de l'économie politique de la communication en France s'avère plus ancien si l'on considère les travaux conduits par Armand Mattelard sur l'impérialisme culturel des États-Unis et les alternatives médiatiques en Amérique latine. L'analyse des industries culturelles menées par des équipes universitaires grenobloises puis québecoises a permis l'institutionnalisation progressive de l'économie politique de la communication dans le cadre des sciences de l'information et de la communication, avec une revue internationale qui lui est désormais consacrée (The Political Economy of Communication).

3 Les échanges sont parfois vifs entre les tenants de ces deux disciplines, comme en témoigne la confrontation entre Nicholas Garnham et Lawrence Grossberg dans Critical Studies in Mass Communication dont Réseaux publie la traduction par Céline Morin dans ce numéro. Selon Jérôme Guibert et Nelly Quenemer, malgré le concept tutélaire commun du matérialisme culturel (Raymond Williams), les cultural studies reposent sur un modèle gramscien d'hégémonie culturelle alors que l'économie politique de la communication propose des analyses plus centrées sur la critique marxiste de l'économie.

4 En outre, des divergences épistémologiques plus profondes se sont installées entre ces deux écoles et perdurent dans l'analyse critique de la mondialisation culturelle : selon Emilie Da Lage et François Debruyne, les cultural studies fondent leurs approches sur une vision constructiviste alors que l'économie politique de la communication s'appuie sur une vision structuraliste. Les premiers donnent priorité à la réinterprétation du sens et à la réappropriation des œuvres tandis que les seconds supposent le déterminisme économique des pratiques culturelles et médiatiques.

5 Cependant, au fil des échanges académiques entre ces deux rives, les appels à des travaux conjoints se multiplient pour élaborer une grille de lecture plus complexe, comme dans l'analyse des médias, ainsi que le plaide Nathalie Fenton.

6 De façon similaire, David Hesmondhalgh souhaite critiquer à la fois les formes de culture introduites par l'industrie des biens culturels et leurs différents processus de production, embrassant dans un même mouvement les politiques de redistribution analysables en termes d'économie politique et les politiques de reconnaissance, qui ont trait aux problématiques d'identité culturelle.

7 Malgré les différences pointées par ce dossier, les deux traditions de recherche portant sur les mêmes objets sont susceptibles de s'enrichir mutuellement pour contribuer à une meilleurs compréhension des pratiques culturelles observées. A l'issue de cette réflexion prospective, les éditeurs examinent la question de la réalisation opérationnelle d'un programme théorique conjoint à partir d'objets emblématiques de la convergence numérique et des circuits contemporains de diffusion culturelle.

8 Certains pourront regretter que les choix éditoriaux effectués n'aient pas permis de (re)construire des ponts avec d'autres traditions critiques des cultural studies comme celle de l'interactionnisme symbolique de l'école de Chicago, représenté par Howard Becker.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Henri Gautier, « Cultural Studies et économie politique de la communication. », Terminal [En ligne], 120 | 2017, mis en ligne le 04 mai 2017, consulté le 26 septembre 2017. URL : http://terminal.revues.org/1659

Haut de page

Auteur

Henri Gautier

Comité de rédaction de Terminal

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Télécom École de Management
  • Logo CREIS terminal
  • Revues.org