Navigation – Plan du site

Les enjeux de la transformation numérique dans l’entreprise du futur

Madeleine Besson, Cédric Gossart et Nicolas Jullien

Texte intégral

  • 1 On pourra consulter, sur l’impact macro-économique de la numérisation, deux articles fondés sur des (...)

1Le débat présidentiel a fait une large place à l’impact du numérique sur l’emploi. Notre propos, ici, n’est pas de trancher ce débat, mais de s’intéresser aux changements à l’intérieur de l’entreprise, et notamment de l’entreprise industrielle1.

2En France, on estime que 50 000 postes de travailleurs et travailleuses du numérique ne seront pas pourvus2 en 2020. Sur le chemin de la transformation numérique de l’entreprise, ce déficit de compétences n’est qu’un des nombreux défis à relever. Le livre blanc publié par l’Institut Mines-Télécom intitulé Entreprise du futur : Les enjeux de la transformation numérique présente ces défis de manière concise et suggère des pistes pour les relever3. Il est le fruit d’un groupe de travail mis en place en 2015 au sein de l’IMT après que celui-ci ait intégré l’Alliance pour l’industrie du futur4.

3Les auteurs de ce livre blanc expliquent tout d’abord que la transformation numérique, aussi appelée « digitalisation », est caractérisée par de nouvelles opportunités de création de valeur par les entreprises, et par l’instantanéité des échanges entre êtres humains. Cette transformation est décrite comme une combinaison de trois phénomènes : l’automatisation, la dématérialisation et la réorganisation des schémas d’intermédiation. Comme le souligne l’éclairage historique proposé en fin de livre blanc, l’expression « digital transformation » est apparue pour la première fois en l’an 2000. Ce qui a changé récemment est que cette transformation touche tous les processus d'affaires, du modèle économique aux relations avec les parties prenantes.

4Les leviers de la transformation numérique mis en avant sont les données massives (Big Data), la production collaborative et la production additive. Ainsi, le développement des FabLabs et des imprimantes 3D ont un fort potentiel de transformation des activités de production et de consommation, car ils autorisent tout un chacun à produire ses propres objets en circuit court5. De même, les plateformes numériques suppriment des intermédiaires dans la chaîne de valeur, proposant ainsi au consommateur d’accéder directement au producteur ou de contribuer à l’économie circulaire en échangeant biens et services plutôt que de les acquérir.

5Le livre blanc pointe les opportunités économiques associées à la digitalisation. Par exemple, le marché des équipements connectés est estimé à 23 milliards d’euros d’ici à 2020, et le déploiement du numérique dans l’industrie offre des opportunités en termes d’innovation ouverte et de réduction des incidents grâce aux capteurs placés tout au long de la chaîne de production. Concernant les impacts de la transformation numérique, les auteurs du livre blanc avancent qu’ils concernent toute sorte d’entreprises, la transformation numérique s’exerçant au niveau de la relation client, de la modification des processus opérationnels et du changement des modèles d’affaires. Au sujet des processus opérationnels liés au travail salarié, les auteurs soulignent que « la transformation numérique redessine la place de l’humain dans les entreprises. Toutes les tâches automatisables sont en passe de l’être. » Si une part de plus en plus importante de la valeur ajoutée est en passe d’être créée par des machines, on peut dès lors se poser la question de l’opportunité d’un déplacement des prélèvements publics sur la valeur générée par les entreprises sur ces activités automatisées. Cela pourrait permettre par exemple de financer les efforts d'adaptation de la main d'œuvre en termes de qualification à l'évolution technologique des capacités productives, ou pour trouver une plus large assiette fiscale et une meilleure répartition capital/travail  au financement de la protection sociale.

  • 6 Une étude sur l’évolution des compétences des salariés induite par le numérique réalisée par le HRM (...)
  • 7 Lire dans ce numéro, l’entretien avec Maryline Laurent, publié dans nos Libres Propos (« Les enjeux (...)
  • 8 Voir à ce propos l’appel à contributions en cours de Terminal sur les innovations sociales numériqu (...)

6Quant aux enjeux de recherche, les auteurs soulignent notamment que la digitalisation de l’entreprise du futur impliquera une forte démonstration de sa responsabilité sociale. À l’heure des MOOCs, on peut ainsi se demander comment les organisations procéderont pour transmettre et développer les compétences de leurs collaborateurs et collaboratrices6. Des travaux seront aussi nécessaires pour mieux comprendre comment régler les enjeux juridiques soulevés par les données massives et par les objets connectés7, ou pour analyser les facteurs contribuant à instaurer un climat de confiance dans l’environnement en ligne. Le droit à l’opacité qui respecte la plus grande liberté des salariés, le droit à l'oubli, ainsi que la prise en compte des écologiques de la digitalisation sont aussi signalés comme enjeux… Toutefois, si la transformation numérique améliore sans aucun doute notre compétitivité économique, sa contribution à l’autre défi majeur de notre temps que constitue la transition écologique doit également être posée. Que ce soit sous la forme d’innovations numériques au service de cette transition8 ou grâce à des efforts d’écoconception des technologies numériques, la transition numérique de l’entreprise du futur pourra difficilement occulter ces enjeux sociétaux majeurs.

  • 9 En préalable à ce n°120, l’association CREIS-Terminal a organisé le 9 décembre 2016 une journée d’é (...)

7Autant de pistes de recherche pour mieux comprendre et accompagner la digitalisation responsable de l’entreprise du futur9.

Haut de page

Notes

1 On pourra consulter, sur l’impact macro-économique de la numérisation, deux articles fondés sur des données étasuniennes, ce qui permet de prendre du recul : Autor, D. H. (2015). Why Are There Still So Many Jobs? The History and Future of Workplace Automation. Journal of Economic Perspectives, 29(3): 3-30 ; et Acemoglu, D. & Restrepo, P. (2017). Robots and Jobs: Evidence from US Labor Markets. NBER Working Paper, 23285.

2 Source : Fagot, V. (2017). Google dresse un état des lieux contrasté du numérique en France. Le Monde 31 mars.

3 Voir la présentation du livre blanc par sa coordinatrice Madeleine Besson.

4 Cette alliance vise à faire de la France un leader de la nouvelle génération industrielle mondiale.

5 À ce sujet, voir Smith, A., S. Hielscher, et al. (2013). Grassroots digital fabrication and makerspaces: Reconfiguring, relocating and recalibrating innovation?. SPRU Working Paper Series, SWPS 2013-02.

6 Une étude sur l’évolution des compétences des salariés induite par le numérique réalisée par le HRM DIGITAL LAB a montré que 90 % des salariés estimaient que le numérique avait eu un impact sur leur métier et leur compétence. Voir https://hrmdigitallab.wp.tem-tsp.eu/etudes. Voir aussi la table ronde « Quelles formations pour la transformation numérique de l’entreprise du futur ? », organisée le 9 décembre 2016 par l’association CREIS-Terminal, lors de la journée d’étude consacrée à « La transformation numérique de l’entreprise du futur », voir son compte-rendu sur https://terminal.revues.org/1424.

7 Lire dans ce numéro, l’entretien avec Maryline Laurent, publié dans nos Libres Propos (« Les enjeux sociétaux des objets connectés »).

8 Voir à ce propos l’appel à contributions en cours de Terminal sur les innovations sociales numériques.

9 En préalable à ce n°120, l’association CREIS-Terminal a organisé le 9 décembre 2016 une journée d’étude sur le thème de « La transformation numérique de l’entreprise du futur ». Elle s’est terminée par une table ronde intitulée « Quelles formations pour la transformation numérique de l’entreprise du futur ? », à laquelle ont notamment participé des cadres d’entreprises (Orange, Uniqueness, SNCF). Le programme de la journée, les présentations et le compte-rendu de la table ronde sont consultables en ligne.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Madeleine Besson, Cédric Gossart et Nicolas Jullien, « Les enjeux de la transformation numérique dans l’entreprise du futur », Terminal [En ligne], 120 | 2017, mis en ligne le 03 mai 2017, consulté le 20 juillet 2017. URL : http://terminal.revues.org/1607

Haut de page

Auteurs

Madeleine Besson

Directrice de la Recherche et des Formations Doctorales et Professeur à Télécom École de Management, madeleine.besson@telecom-em.eu

Cédric Gossart

Maître de conférences HDR à Télécom École de Management, Revue Terminal, cedric.gossart@telecom-em.eu

Articles du même auteur

Nicolas Jullien

Maître de conférences HDR, IMT Atlantique, LEGO- M@rsouin, Nicolas.Jullien@telecom-bretagne.eu

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Télécom École de Management
  • Logo CREIS terminal
  • Revues.org