Navigation – Plan du site
Bloc-notes

La vie algorithmique

Critique de la raison numérique
Jacques Vétois
Référence(s) :

La vie algorithmique, Eric Sadin, Éditions L’échappée, Paris, 2015

Texte intégral

1Eric Sadin est l’un des rares intellectuels français à penser le changement de civilisation induit par la numérisation de notre monde. (Libération, oct. 2013). A partir de nombreux exemples, il montre la tendance vers la quantification de tous les aspects de la vie avec comme conséquence dans notre société libérale la marchandisation accélérée du social (santé, enseignement …) qui avait échappé à la logique marchande. Une des conséquences de la croissance exponentielle de la vitesse des processeurs ( la fameuse loi de Moore) sera la marginalisation de l’activité humaine en regard de celle des machines. « C’est la place de l’être humain autant que notre liberté qui ,sont appelées à être amoindries par des protocoles dotées de la faculté d’initiatives et dictant la forme des choses en fonction d’algorithmes visant systématiquement l’optimisation de toute situation ». On annonce ainsi régulièrement que bientôt toute une gamme de professions administratives ou intellectuelles (enseignement, journalisme, recherche, santé, trading …) seront automatisées et régies par la puissance des ordinateurs. Après la classe ouvrière remplacée par des robots, ce sont les jobs des employés de la classe moyenne qui seront réduits à la portion congrue. A ces perspectives assez sombres pour l’avenir de nos sociétés, je ferai deux remarques. La première, c’est que loi exponentielle de la puissance des machines électroniques n’est pas, comme en mathématiques, infinie. Elle a une limite : la conception des circuits qui est bornée par les lois de la physique (même si on arrive à développer des ordinateurs quantiques) d’’une part et par celle de l’économie d’autre part  : le coût des études et de la fabrication des puces est lui aussi à tendance exponentielle. La deuxième remarque, c’est qu’il faut rester critique vis à vis des annonces des laboratoires de recherche en robotique et intelligence artificielle sur les performances et les capacités de traitement de leurs systèmes (que l’on se rappelle celle des systèmes experts qui allait révolutionner le domaine à la fin du siècle dernier).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jacques Vétois, « La vie algorithmique », Terminal [En ligne], 118 | 2016, mis en ligne le 22 septembre 2016, consulté le 22 septembre 2017. URL : http://terminal.revues.org/1410

Haut de page

Auteur

Jacques Vétois

Comité de rédaction de Terminal

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Télécom École de Management
  • Logo CREIS terminal
  • Revues.org