Navigation – Plan du site
Bloc-notes

La Nouvelle Revue du Travail

Nicolas Jullien
p. 152-153
Référence(s) :

La Nouvelle Revue du Travail, nrtravail@gmail.com

La Nouvelle Revue du Travail sera publiée dès l’automne 2012, uniquement en ligne, en accès ouvert. Le travail y est pensé comme une notion transversale au carrefour de différents courants de la sociologie des organisations, des institutions, des relations professionnelles, des professions, de l’emploi, du genre, de la clinique, de l’innovation, du management, etc. Parmi les centres d’intérêts de La Nouvelle Revue du Travail figurent les rapports sociaux de domination, de pouvoir et d’exploitation renouvelés par la globalisation du capitalisme financier.

La Nouvelle Revue du Travail se propose d’être un lieu de débat théorique et épistémologique plutôt qu’un support à l’exposé d’applications de telle théorie à un nouveau terrain. Elle privilégie les articles qui organisent le double va-et-vient entre le terrain et la théorie d’une part, et entre les niveaux micro et macro sociologiques d’autre part. L’un des objectifs de la revue est de s’adresser, au-delà du public académique, à un public de praticiens dans les entreprises et dans les administrations publiques, en particulier à un moment où l’enseignement supérieur forme plus d’intervenants que de chercheurs.

Elle s’adresse aussi au monde syndical et associatif qui souhaite trouver, du côté des sciences sociales, des éléments d’analyses et de compréhension du monde du travail moderne pour soutenir ou accompagner son action. Plutôt que de méconnaître ou de sous-estimer la tension entre production des connaissances et actions, il s’agit d’en faire un objet de recherche. La complexité de la question du travail met, par ailleurs, en cause les cloisonnements disciplinaires. Elle conduit à favoriser les lectures plurielles, issues des différentes disciplines, en particulier l’histoire, la psychanalyse, la psychologie, l’économie, la gestion, la philosophie, le droit, l’ergonomie, la linguistique sociale...

Enfin, à l’ère de la globalisation, La Nouvelle Revue du Travail traite des questions de travail à l’échelle internationale ou plus spécifiquement dans l’un ou l’autre pays ; elle encourage le bilinguisme en diffusant des articles publiés à la fois dans une des grandes langues internationales et en français.

Les rubriques

  • Corpus : chaque numéro possède un dossier thématique de 4 à 6 articles (entre 35 000 et 50 000 signes chacun)  : ces articles font référence à des travaux empiriques et débattent des paradigmes utilisés à partir des débats en cours. Les appels à articles pour Chorus sont consultables sur le site web.

  • Varia : au-delà du dossier, la revue publie 3 à 4 articles « hors dossier » de même nature et de même longueur. Sont privilégiés ici les articles novateurs par leurs objets ou par les renversements théoriques proposés.

  • Matériaux : cette rubrique est ouverte aux analyses et aux problématiques développées à partir d’un terrain d’enquêtes spécifiques ou d’événements particuliers qui font réagir un auteur. Il peut s’agir d’impressions de terrain livrées à partir de matériaux bruts, d’un retour réflexif sur un travail de terrain, ou bien de réactions face à un événement singulier.

  • Chorus : cette rubrique propose une discussion approfondie, entre deux ou plusieurs sociologues sur un thème émergent, sur des controverses anciennes ou sur des thèses opposées, animée par un meneur de jeu : ce dernier pose des questions à ses interlocuteurs qui interagissent ensuite entre eux pour préciser les points d’accords et de désaccords.

  • Champs et contrechamps : l’originalité de la NRT est de faire place aux travaux de sociologie qui utilisent l’image et le son pour leurs enquêtes et la présentation de leurs résultats, à l’instar des autres sciences humaines qui ont enrichi leurs approches en s’appropriant l’écriture cinématographique. Cette rubrique assure la critique des réalisations vidéo ou photo et indique le moyen de se les procurer tout en diffusant des extraits. Parce que l’image et le son saisissent et rapportent autre chose que les mots, la vidéo apparaît comme une autre voie pour penser le réel.

  • Recensions : cette rubrique propose des analyses d’ouvrages ou la mise en débat de plusieurs ouvrages sur des thèmes voisins (4 000 à 20 000 signes).

Ourse

  • Directeur : Jean-Pierre Durand

  • Secrétaire de rédaction : Nicolas de Lavergne

  • Comité de Rédaction : François Aballéa (Université de Rouen), Norbert Alter (Université Paris IX), Bénédicte Atten (SNCF), Sophie Bernard (Université Paris IX), Paul Bouffartigue (CNRS-Université de Méditerranée), Sébastien Chauvin (Amsterdam), Valérie Cohen (Université Lille 1), Olivier Cousin (Université Bordeaux II), Marnix Dressen (Université Lille 1), Jean-Pierre Durand (Université d’Evry), Gaëtan Flocco (Université d’Evry), Sabine Fortino (Université Paris X), Ginette Francequin (CNAM), Vincent de Gaulejac (Université Paris VII), Fabienne Hanique (Université Paris VII), Lionel Jacquot (Université de Nancy), Jacqueline Laufer (HEC), Danièle Linhart (CNRS-Université Paris X), Pierre Maillot (Ecole Louis Lumière), Salvatore Maugeri (Université d’Orléans), Jean-Luc Metzger (France Télécom), François Sarfati (Université Paris XII), Joyce Sebag (Université d’Evry), Guillaume Tiffon (Université d’Evry).

  • Site web http://nrt.hypotheses.org/

  • Contact  : les articles sont à adresser à : nrtravail@gmail.com.

  • Les ouvrages à recenser peuvent être envoyés à Salvatore Maugeri, IUT de Chartres 1, place R. Joly 28000 Chartres.

  • Logo Télécom École de Management
  • Logo CREIS terminal
  • Revues.org