Navigation – Plan du site
Bloc-notes

Politiques d’innovation durable

Henri Gautier
Référence(s) :

Innovations, Fabienne Picard (éditeur), n°46, de Boek, 275 p.

Texte intégral

1Les travaux présentés dans ce numéro de la revue Innovations portent sur les liens entre les politiques de développement durable et les stratégies d’innovations et de recherche, concrétisés par l’émergence de nouvelles technologies, de nouveaux modèles d’affaire et de nouveaux modes de gouvernance. En effet, les voies d’une transition vers un modèle de développement plus durable restent à tracer que ce soit en matière de consommation et de distribution mais aussi de production. Si le dernier rapport du GIEC permet de compléter les éléments à charge contre le modèle productiviste actuel en termes d’externalités négatives sur le climat, les analyses sur la crise financière de 2008 soulignent par exemple les limites systémiques des innovations financières. L’ouvrage pose ainsi la question schumpétérienne de l’émergence de ce type d’innovations et de l’influence que pourrait avoir le mode de gouvernance des entreprises et des stratégies de régulation étatiques sur la nature de l’innovation.

2Ainsi l’article de Héraud et Lachmann, s’intéressant au système français d’innovation, questionne-t-il l’évolution de ses modes de financement pour examiner sa pertinence au regard des changements de structure indispensables à la mise en place d’un système de production et de consommation plus durable. Il semble que le passage d’un système de financement orienté vers des missions spécifiques à un système orienté vers la diffusion des connaissances et des nouvelles technologies ouvre de ce point de vue d’intéressantes perspectives. L’exemple de la diffusion de la technologie smart-grids en Europe, présenté Cabaret et Picard montre l’impact structurant de cette technologie en faveur de réseaux électriques intelligents et durables infléchissant les modes de production et de distribution de l’énergie en vue de leur adaptation à de nouvelles contraintes pesant sur la production ou à de nouvelles exigences des consommateurs. Le cas de la diffusion des voitures électriques est étudié par Mougenot dans la perspective du développement de nouveaux modèles de mobilité basé sur ce mode de locomotion. Selon l’auteur, les territoires peuvent jouer un rôle déterminant dans l’émergence de nouveaux modèles de mobilité en appuyant le développement des infrastructures sur un partenariat avec des entreprises privées opérant selon de nouveaux modèles d’affaires, basé sur une économie des fonctionnalités offertes par de nouveaux systèmes combinant produits et services. Étudiant le secteur de l’industrie photovoltaîque en Suisse, Livi, Jeannerat et Crevoisier ouvrent de nouvelles perspectives en matière de politique publique d’innovation en partant du concept de milieu innovateur pour monter que la valeur de l’innovation se construit en différents lieux et à différentes échelles géographiques.

3En analysant statistiquement les correspondances entre modes d’innovation et responsabilité sociale des entreprises, l’article de Temri, Giordano et Kessari montre à partir de la population des entreprises agro-alimentaires du Languedoc-Roussillon que les objectifs sociétaux du développement durable peuvent ne pas rentrer en contradiction avec ceux de la performance économique : des processus innovants peuvent donc s’inviter là où on les attendrait le moins, à savoir dans le champ de la responsabilité sociétale et environnementale (RSE). La durabilité est une dimension rarement explorée de la fonction logistique dans le management des filières d’offre (supply chain). Tanguy et Martin analysent la logistique aval des entreprises vitivinicoles en Bourgogne pour aboutir à une grande hétérogénéité dans la prise en compte des objectifs du développement durable par les opérateurs de cette filière que ce soit au niveau sectoriel ou territorial. Les partenariats public-privés (PPP) sont étudiés par Gallouj, Merlin-Brogniart et Moursli-Provost dans le secteur de la fonction publique hospitalière, montrant que leur mise en œuvre, basé sur le postulat d’une plus grande efficacité, engendre une évolution de la demande de soins suscitant en retour de nouvelles formes d’innovation.

4Enfin, dans le champ en constitution de l’éthique informatique, l’article de Salles invite à poser la question des valeurs dans la conception des systèmes d’information pour établir une logique de responsabilité dans ce secteur de l’ingénierie. Pour sa part, Aït-El-Hadj nous propose une revue critique de la littérature sur les systèmes technologiques s’interrogeant sur les fondements théoriques des concepts issus des sciences sociales, de la philosophie des sciences et de l’économie évolutionniste dans le champ d’étude des politiques de l’innovation.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Henri Gautier, « Politiques d’innovation durable  », Terminal [En ligne], 117 | 2015, mis en ligne le 16 décembre 2015, consulté le 29 mai 2017. URL : http://terminal.revues.org/1060

Haut de page

Auteur

Henri Gautier

Comité de rédaction de Terminal

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Télécom École de Management
  • Logo CREIS terminal
  • Revues.org