Navigation – Plan du site
Bloc-notes

Internet, changer l’espace, changer la société.

Les logiques contemporaines de synchronisation
Henri Gautier
p. 118-119
Référence(s) :

Internet, changer l’espace, changer la société.

Les logiques contemporaines de synchronisation, Boris Beaude, Éditions FYP, 256 p., Paris, 2012

Texte intégral

1De quoi Internet est-il le lieu ? Cet ouvrage tente de répondre à la question de la nature de l’espace constitué par Internet et il n’est pas indifférent qu’un géographe en soit l’auteur. Cependant, qu’on ne s’y trompe point, il ne s’agit pas ici de cartographier l’espace physique des lieux de l’Internet, mais plutôt d’étudier les configurations spatiales des interactions sociales qu’il suscite.

2Certes, Internet est d’abord l’espace des lieux de production et de transmission de l’information et in fine de sa consommation mais davantage encore, selon l’auteur, celui de la reconfigurations des liens spatiaux et de la coexistence des transactions au sein de ce monde informationnel, processus interagissant parfois à différentes échelles. Cette coexistence spatiale des processus transactionnels induit des logiques de synchronisation, néologisme désignant un concept spatial analogue à celui temporel de la synchronisation.

3Sous-tendue par une conception heidegerrienne de la relation individuelle au monde, l’analyse de ces logiques de synchronisation produites par Internet se focalise sur les hauts lieux de virtualité et d’hypercentralité que sont les Facebook, Twitter, et autres Google, Wikipédia, Chrome... pour décrypter les logiques de colonisation de l’espace réticulaire par l’offre de services transactionnels portant sur des biens tant publics que privés, qu’ils soient matériels ou immatériels.

4En quoi cette géographie informationnelle spécifique à l’espace commun que constitue Internet nous aide-t-elle à répondre aux questions de la valeur d’usage et du coût de ces services numériques qui sont au cœur des débats sur les modèles économiques ou sociaux fondés sur la gratuité ? La réponse du géographe renvoie à la nature des territoires ainsi cartographiés, espaces autant hybrides que virtuels agencés selon des emboîtements essentiellement déterminés par leurs capacités d’interfaçage.

5Cependant, malgré le foisonnement des concepts, l’ouvrage n’aborde guère qu’en surface l’analyse d’impact social, économique ou politique des virtualités offertes par ces nouveaux espaces numériques, fondement des multiples formes d’intelligence collective qu’Internet nous laisse en partage. Espérons que d’autres auteurs de cette collection intitulée « Société de la connaissance », suivront cette piste pour s’emparer plus concrètement des problématiques d’hybridation des espaces virtuels aux territoires réels, sur lesquelles cet ouvrage a le mérite d’attirer l’attention.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Henri Gautier, « Internet, changer l’espace, changer la société. », Terminal, 111 | 2012, 118-119.

Référence électronique

Henri Gautier, « Internet, changer l’espace, changer la société. », Terminal [En ligne], 111 | 2012, mis en ligne le 01 juillet 2015, consulté le 24 avril 2017. URL : http://terminal.revues.org/1011

Haut de page

Auteur

Henri Gautier

Comité de rédaction – Terminal

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Télécom École de Management
  • Logo CREIS terminal
  • Revues.org